Une exposition à ne pas manquer du célèbre photographe français Raymond Depardon, au musée national du Sport à Nice dans la plaine du Var. Plus précisément de sa couverture photographique, des décennies durant, des Jeux Olympiques. L’exposition dure jusqu’au 17 février 2019.

Depardon le photographe

Nous nous étions habitués, au fil des expositions, aux images de Depardon revendiquant, avec application, de montrer, souligner, les « temps morts » : villages sans vie, désertification des campagnes, calme et quasi banalité de paysages du fin fond de la France des campagnes. Une sorte d’étiquette de photographe de la France périphérique, un peu à la manière d’Ivan Jablonka dans son terrible récit du meurtre, médiatisé, pour ne pas dire politisé, de « Laetitia ».
Le portrait présidentiel de Hollande par Depardon reprenant d’une certaine manière cette atmosphère que certains qualifièrent de normale…, un peu délavée...oubliant au passage le travail sociologique et documentaire du photographe.Expo photo Depardon JO

Dans le feu de l’action sportive et des JO

Ici, au contraire, lors de ces 5 couvertures photographiques de Jeux Olympiques (Tokyo 64, Grenoble 68, Mexico 68, Munich 72, Montréal 76) l’atmosphère bouillonne, virevolte. Les corps, les muscles, se surpassent, les visages se crispent puis explosent de joie, de déception, ou de peine, un peu comme dans le stade Allianz Riviera (sous lequel se trouve le musée), les soirs de grand match…
Les athlètes s’offrent à la vue du monde entier par le prisme des photographes de presse et des télévisions. « Reporter sans frontières » propose d’ailleurs un ouvrage recueillant les images affichées ici à Nice mais le plaisir de voir ces photos en grandes tailles permet indiscutablement de mieux les apprécier. Le grain apparaît sensiblement mieux sur les tirages de grandes tailles que sur les impressions presse du catalogue.

Un très bel agencement et de superbes photos pour cette rétrospective olympique

Expo photo Depardon JO NiceLe photographe saisit l’instant décisif, dans l’arène mais aussi du coté des spectateurs. Il n’oublie pas non plus de fixer les événements de son époque (prise d’otage de Munich, premier saut de dos de Fosbory, climat de guerre froide en URSS, lutte contre la ségrégation etc.). Diverses personnalités publiques apparaissent, tel Charles De Gaulle debout dans son véhicule entouré de la garde républicaine, arrivant aux JO d’hiver de Grenoble en 1968.

L’exposition accueille plus de 130 photos, toutes en noir et blanc, magnifiquement disposées dans un vaste espace lumineux en forme d’arrondi. De très utiles explications parsèment la déambulation. Certains textes sont affichés également en anglais et italien, une idée salutaire compte tenu du caractère international de notre belle région azuréenne.

Pédagogie photographique

Cerise sur le gâteau, l’exposition propose un îlot central à vocation pédagogique présentant quatre appareils utilisés (Leica R3...) par Depardon mais aussi quelques explications techniques sur, par exemple, le cadrage, le point de vue, le plan etc.

Une belle expo à ne surtout pas manquer donc, en profitant du passage pour visiter le musée national du sport et pourquoi pas assister à un match des Aiglons de l’OGC Nice. Les fans de photographie pourront, en plein centre ville cette fois-ci découvrir les images de Berenice Abbott au musée de la photographie de la ville de Nice.

Expo Photo Depardon Jo 10
Expo Photo Depardon Jo 9
Expo Photo Depardon Jo 1
Expo Photo Depardon Jo 4
Expo Photo Depardon Jo 11
Expo Photo Depardon Jo 12
Expo Photo Depardon Jo 2
Expo Photo Depardon Jo 3
Expo Photo Depardon Jo 5
Expo Photo Depardon Jo 6
Expo Photo Depardon Jo 7
Expo Photo Depardon Jo 8

Le lien du site internet du musée http://www.museedusport.fr/


Mini vidéo des lieux (smartphone)

https://youtu.be/d60dIbo6rek


Visite virtuelle à 360°des lieux

Nous utilisons des cookies
Nous utilisons des cookies anonymes sur ce site web. Cela nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur. Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies.